El Asador – Restaurant Espagnol à Bordeaux !

El Asador est un restaurant espagnol qui en a l’air et la musique ! La salle est assez typique avec une décoration d’inspiration Sévillane. L’ambiance y est bon enfant et ça parle fort dans cet endroit haut en couleur !  D’ailleurs comme en Espagne la clientèle arrive relativement tard et le restaurant fait le plein aux alentours de 21h30-22h.

Il faut savoir que le restaurant est divisé en deux parties : une pour les tapas et l’autre pour le restaurant. La 1ère est composée d’un comptoir et de deux grandes tables où l’on mange à côté d’inconnus pour partager, non pas sa nourriture, mais un moment espagnol. La 2nde partie est le restaurant à proprement dit où les tables sont séparées et où l’on peut manger des tapas  gastronomiques et des plats traditionnels.

Il faut dire que les produits sont frais et qu’ils semblent tous cuisinés sur place (ce qui se fait de plus en plus rare dans les restaurants d’aujourd’hui…). Surtout il faut souligner que l’on y mange bien !

Les tapas traditionnels sont extrêmement copieux et pour 20 euros (apéritif, verre de vin, dix tapas et dessert) il nous semble que c’est extrêmement raisonnable. On pourra se régaler des croquettes aux fromages et à la morue, de la seiche, des empanadas, des chaussons au thon, de petits piments verts, etc.

Restaurant El Asador Bordeaux

Le restaurant est plus onéreux même si les produits sont de qualité. Vous aurez le choix à la carte entre plusieurs viandes (porc ibérique, agneau de lait, entrecôte), plusieurs poissons (seiche, calamars, paella) et des poissons selon l’arrivage. Deux menus vous seront proposés à 33 et 36€.

Voilà donc pour ce restaurant que j’ai découvert récemment, même s’il est installé depuis plus de 5ans sur les quais de Bordeaux. Une bonne adresse qui propose un petit moment de dépaysement à l’aide d’une cuisine typiquement espagnol. Sans doute le remplaçant de l’ancien haut lieu espagnol de bordeaux: los dos hermanos qui n’est plus, à regret, ce qu’il était.

Informations pratiques :

Adresse : 5 et 8 Quai de la Monnaie
Téléphone : 05 56 33 11 53
Site web :  www.restaurant-espagnol-bordeaux.com
Prix (à titre indicatif) : Menu tapas à 20€, Menus restaurants à 33 et 36€. Comptez bien 45€ pour manger à la carte avec du vin.



7e péché – restaurant gastronomique – Bordeaux

 

Restaurant le 7e péché

Le 7ème péché

Nous avons connu ce restaurant à ses débuts il y a plus d’un an. Depuis le 7ème péché est reconnu par plusieurs guides et sa popularité est grandissante. La première expérience ayant été pour certains d’entre nous très bonne et pour d’autres plus mitigée nous avons voulu nous mettre d’accord sur cet établissement.

Nous prenons place dans ce cadre sobre et épuré, montrant la volonté de créer une ambiance intime avec une lumière tamisée et un fond musical branchouille. C’est dans le « petit salon » que nous sommes installés. Les fauteuils sont confortables et on se laisse aller à la paresse.  

Après un parcours attentif de la carte nous choisissons tous le menu à 49€ non par avarice mais parce qu’il nous semble être le plus intéressant, cceux à 39 et à 75 n’offrant pas de choix. Je précise que ce choix à un coût puisque des suppléments de 5€ grèvent un plat sur deux.

En apéritif nous choisissons de boire un sauternes – château Monteils – avec lequel on nous propose en mise en bouche une variation sur le Maki (foie gras, sole, rouget) accompagnée d’une sauce wasabi adoucie à la pomme de terre et d’une sauce soja maison. L’idée est bonne, la réalisation pêche un peu. Le riz est sec, ce qui rend le Maki cassant, et le goût n’est pas au rendez vous. Les sauces sont bonnes mais nous avons regretté le coté adouci.

Alors que nous attendons avec impatience notre premier plat une seconde mise en bouche nous est proposée : il s’agit cette fois d’une variation autour de la moule avec des carottes râpées, un espuma iodé et des épices raz el hanout ! Un superbe équilibre dont le chef peut s’enorgueillir tant pour le gout que la présentation !

Les deux entrées du menu sont amenées à table et nous constatons avec plaisir que la présentation est soignée. La première entrée est un bouillon coquillages et crustacés, saveur d’Asie, gambas en tartare et tempura. L’odeur du bouillon est à ravir et fait envie à ceux qui ont choisi le Risotto de cèpes et saint jacques poêlées, salade liquide, laitue infusée et bisque de corail (supplément 5€). Le second plat est en effet sans odeur

Le bouillon a le goût de l’odeur ! C’est un vrai délice, superbement relevé, très bien équilibré. Le Risotto, qui a « l’avantage » d’être plus copieux a l’inconvénient d’être mal assaisonné, est assez fade en bouche. On ne peut que le regretter car la texture, la présentation et l’idée sont bonnes.

Risotto du 7e péché

Homard du 7e péché

Les secondes entrées suivent rapidement. Pour les uns Œuf Ozen chapelure chinoise, Artichauts violets, coulis de truffe noir accompagné de truffe râpée (supplément 5€), pour les autres Foie gras poêlé, julienne de panais, céleri et poire, caramel au poivre noir, verjus. Personnellement le mariage œuf-truffe relève de la luxure, c’est un mélange quasi orgasmique. Et ici je n’ai pas été déçu. Le coulis de truffe noir est jouissif et l’œuf Ozen est parfaitement cuit – juste fondant à l’intérieur. Par contre le supplément de truffe râpée, à mon avis, n’apporte rien. Pour ce qui est du foie gras c’était bien équilibré, pas trop gras en bouche, la quantité était bien dosée et le caramel marquait une touche d’originalité.

Le plat principal se fait attendre. Le restaurant est plein et comme nous sommes arrivés un peu tôt nous sommes en décalage. Nous en profitons pour discuter de tout et de rien et d’écouter en commère les convives d’à côté qui sifflotent d’admiration quand les plats arrivent et qui après avoir bu deux bouteilles commencent à se lâcher…

Agneau du 7ème péché

Demi-homard, bisque en gelée, orge perlé, effeuillé de chou de Bruxelles et trompettes de la mort, sauce choron et côte d’agneau du Quercy à basse température, Millefeuille oriental, coulis de carotte et jus safrané sont les deux derniers mets salés du repas. Le homard était parfait. La sauce choron était proche du divin. La gelée était par contre sans grand intérêt. L’agneau était quant à lui bien cuit et le jus safrané – plus chère épice du monde – était bien relevé. Le millefeuille était quelque peu décevant par manque de saveur.

Les desserts – ultime gourmandise – se font attendre eux aussi. Mais on est toujours prêt à patienter pour finir en beauté. Nous avions commandés les trois desserts du menu : textures et chocolat Valrhona, manjari et ivoire, sorbet passion – rêve de mangue, quelques touches de coco et Figue pochée et espuma vanille sorbet pomme, tuile et biscuit cacao. Le premier était savoureux. Le sorbet bien réussi car assez crémeux. Le second était frais et agréable en bouche. Le dernier enfin fut surprenant au premier abord. L’espuma vanille avait un goût de fromage… Nous avons donc tous gouté cet espuma et avons de suite réalisé que le chef s’était trompé de siphon, un petit relâchement ? De la paresse ? Sans doute pas ! Il avait utilisé celui contenant la crème de vieux parmesan ! Le résultat était très, très, surprenant. Nous avons donc renvoyé le dessert. Point de colère mais beaucoup de compréhension. Après tout cela peut arriver même si c’est la première fois que nous voyons une telle erreur. La maitresse de maison s’étant confondue en excuses nous ne lui en tiendrons pas rigueur.

Après discussion nous sommes donc tous tombés d’accord sur les qualités indéniables du 7ème péché, tant au niveau du service que de la cuisine. Nous émettons cependant une petite réserve car si les idées sont bonnes, le goût de certains accompagnements est parfois en berne. Il ne faut cependant pas généraliser car dans l’ensemble nous avons beaucoup apprécié le repas et les saveurs proposés. Nous ne pouvons que conseiller cette adresse qui est un vrai restaurant gastronomique qui entend proposer des mets raffinés à des prix relativement intéressants.

Informations pratiques :

Adresse : 35 cours de Verdun
Téléphone : 05.56.06.42.16
Site web :  http://7peche.fr/ (attention le site n’est pas à jour)
Prix (à titre indicatif) : de 40€ à 80€ à la carte (hors boisson) et menu à 39€, 49€ et 75€ (pour le repas ci-dessus décrit, comptez avec les suppléments et le vin environ 70€ par personne)
Horaires : du Jeudi au Lundi de 19h30 à 21h30 – le dimanche midi – et le midi sur réservation pour plus de 7 personnes

 



Elio’s ristorante – restaurant Sarde – Bordeaux

Après s’être vu refusé deux fois l’entrée faute de réservation nous avons enfin pu manger dans ce restaurant !! Ne vous fiez pas aux trois tables que l’on voit au rez-de-chaussée car il y a un étage. Ce n’est pas immense, mais tout de même c’est un peu plus spacieux. Le cadre est très agréable. Murs en pierres mal dégrossies, tables rustiques en bois, gobelet sen terre cuite, etc. donnent un ton, une ambiance, tout à fait authentique. Ce qui est pour nous plaire ! Une fois installés vous pourrez découvrir une carte extrêmement bien fournie, si bien qu’on ne sait quoi choisir. D’autant plus que s’ajoute une carte des plats du moment, et qu’oralement vous seront présentés 5 ou 6 plats du jour… Tout nous a paru appétissant. Pour accompagner notre réflexion nous avons profité des petites olives vertes, des tranches de saucisson et d’un petit amuse bouche à base de polenta, offert par la maison, accompagnés d’un bon verre de vin blanc doux de la région (sachez qu’ils ont de la bière blonde Sarde).

Finalement nous prenons en entrée une assiette de charcuterie pour partager à deux, et notre intuition était bonne car elle est vraiment copieuse, servie avec du pain, et de l’huile d’olive. Il est dommage que ne soient pas présentés les différents morceaux qui la composent. Cependant à vue de nez il y avait de la copa, du manchego, du lard, de la saucisse sèche et du jambon de pays (que du porc). Toutes ces charcuteries étaient bonnes, très bonnes même. Mais au fur et à mesure que l’on mangeait, on osait de moins en moins finir le plat en apercevant les parts servis aux autres tables … Tout est vraiment très copieux dans ce restaurant. Nous finissons malgré tout l’entrée, car nous n’allons pas faire de chichi, et attendons avec impatiente la suite, qui ne tarde pas.

En plat, nous sommes gratifiés de deux énormes portions. J’avais pour ma part choisi un plat du jour : ravioles farcies à la pomme de terre et à la menthe, avec une sauce au fromage et des pieds de moutons (ce sont des champignons), le tout gratiné au four…. Et servi dans sa poêle. C’était excellent, mais alors, de quoi ne pas se lever de table. J’ai tout mangé, peut être à regret tellement c’était copieux.

 

elios.jpg

Mon amie, plus avisée, n’aura pas mangé tout son plat : macaroni et ragout de sanglier au pecorino. Ce dernier était vraiment très bon aussi. Le sanglier était assez tendre, et le gout de vin pas trop présent. Les pattes était délicieuses, parfaitement cuites, et on sentait qu’il s’agissait de pâtes fraiches. Par contre la portion était encore plus démesurée. Conscient de la quantité servie, il vous  sera d’ailleurs systématiquement proposé d’emporter vos restes. Ce que nous avons bien entendu fait.

 

elios2.jpg

Du coup, je n’ai pas pris de dessert et me suis contenté d’un café – qui était bon. Ma copine a pu manger un tiramisu, qu’elle a trouvé très bon, notamment parce que la crème était onctueuse et légère, et que le biscuit ne dégoulinait pas de café.

Le service a été agréable tout du long, et efficace. On aurait juste aimé un peu plus d’explications, de précisions sur les plats une fois servis. 

Pour conclure je dirai donc que le choix est grand, la cuisine est bonne, le cadre agréable et le service efficace. Que demander de plus ? Pas grand-chose, en tout cas si l’on aime la cuisine roborative, sinon il ne faut pas y aller. Ce n’est pas que ca manque de finesse, mais c’est un type de cuisine qui ne supporte pas la légèreté. Vous ne trouverez pas de mousse, de soufflé, de granité, etc. Ici c’est la vraie cuisine du terroir, de la campagne, de la tradition, ou tout du moins de l’image que l’on peut en avoir ! C’est en tout cas un excellent restaurant italien à Bordeaux (notez bien que vous n’y trouverez pas de pizzas).

Informations pratiques :

Adresse : 22 Cours du Chapeau Rouge, 33000 Bordeaux

Tel : 05 56 81 81 11

Horaires : Du mardi au samedi, de 12:00 à 14:30 et de 19:30 à 01:00 (pour venir après 22h30 réservation obligatoire) – réservation conseillée pour le diner

Prix : Plat principal 9 - 29 € ; Menu dîner 28 € – Menu déjeuner 13.20 €



Jean d’Alos – fromager – Bordeaux

 

 

Alos

D’après J.P. Coffe, « Jean D’Alos appartient au peloton de tête des grands fromagers de France »*. On ne peut qu’adhérer à la formule tant le plaisir est grand de pouvoir profiter de tant de fromages, de beurres (de chez Bordier, entre autres), de crèmes (et double crème), ou de vrais pains !

Comme l’avait dit le grand Brillat-Savarin – c’est promis plus de citation dans cet avis : « Un dessert sans fromage est une belle à qui il manque un œil ».

Alors afin de ne pas priver vos convives et vous même, rendez vous dans cette extraordinaire boutique du triangle bordelais tout juste rénovée. Les amoureux de fromages seront comblés, et les simples amateurs aussi !

Cette boutique, dégageant une superbe odeur jusque dans la rue, est tenue par de véritables professionnels qui vous proposeront un choix véritablement conséquent de fromages. Tous sont de qualités, que vous aimiez les pâtes fraiches, pressées ou molles vous trouvez ce que vous voudrez. Entre autres, pour vous mettre l’eau à la bouche, vous pourrez acheter du Brie, du Gouda extra-vieux, du Peccorino, du Maroilles, du Tallegio, du Pavé de la Ginesteraie, du Rocamadour, etc.

 Informations pratiques :

Adresse : 4, Rue Montesquieu, 33000 Bordeaux

Tel : 05 56 44 29 66
Fax : 05 56 51 67 82

* Voir Site de Mr Coffe sur D’alors : http://www.jeanpierrecoffe.com/adresse/36-jean-dalos-fromager-affineur



coursdecuisineaploubalay22650 |
recettesjy |
Ma cuisine, seotons ! Toute... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Paloma's Kitchen
| cuisinemusique
| Les Délices de Ines