Café Opéra – Brasserie chic – Bordeaux

 

cafoprabordeaux4.jpg

Le grand théâtre est un lieu de Bordeaux que j’affectionne tout particulièrement. Pour son architecture évidement et surtout pour la musique que l’on peut y entendre ! Une brasserie dans ce lieu est donc une promesse de bon goût, de style et de raffinement. C’est en tout cas ce qu’on est en droit d’attendre dans un tel bâtiment.

Hélas…

Si le cadre est harmonieux – la moquette et les serviettes customisées Jegher s’accordent, à mon avis, très bien avec les moulures, dorures et lustres Louis XV.

oprabordeaux.jpg

La cuisine n’est pas au diapason.

Nous avons déjeuné dans ce bistrot qui bénéficie d’un emplacement prestigieux – à l’angle du « triangle d’or » – et nous choisissons de prendre une petite entrée, puis en plat. Nous attendons pour choisir un dessert ne sachant pas si nous aurons encore faim.

Le serveur, aimable, nous propose du vin. Au verre le choix est assez restreint puisque seul les vins « Jegher » sont proposés. Me méfiant généralement de ce genre de pratique, je demande à le gouter avant de me décider, ce qui est gentiment accepté. Grand bien m’en a pris car le Jegher médoc (ouvert la veille) est une belle piquette (à 5€…). Nous sommes donc restés, de concert, à l’eau !

L’entrée – ravioles de gésiers persillés, crémeux de girolles – était bonne. La pâte était bien cuite, c’est-à-dire fondante et légèrement collante. Par contre la farce n’avait aucun intérêt si ce n’est la consistance. Si des escargots avaient garni la raviole c’eût été le même résultat, le goût des gésiers étant complètement masqué pour une raison que j’ignore. Le crémeux de girolles était bien onctueux et agréable en bouche.

cafoprabordeaux3.jpg

Le plat – cœur de rumsteck, miroir bordelais, garniture forestière – était prometteur au moins quant à la mélodie de l’intitulé. Mais sur deux morceaux de viandes (par assiette), on a pu constater deux cuissons. L’un était saignant, l’autre à point… Ce qui est légèrement gênant lorsqu’on aime la viande saignante ou à point et pas les deux ! En plus la viande n’était pas d’une qualité exceptionnelle – loin s’en faut – du coup nous avons eu l’impression de manger une semelle. Enfin les champignons qui composaient la garniture – avec des patates – était flasques. Ils étaient donc soit mal cuits, soit cuits très en avance et juste réchauffés. Dans tous les cas le plat était un franc raté qui laisse un goût amer et sonne comme un canard : « couac-couac ».

cafoprabordeaux2.jpg

Très déçus nous avons préféré arrêter le repas et prendre le dessert en face, dans la toute nouvelle boutique fauchon !

Petit conseil pratique : Si vous décidez d’aller manger dans ce restaurant surtout n’acceptez pas une table près de l’entrée car le ballet incessant de clients sans éducation vous laissera froid dans le dos ! Mon amie a dû se lever 1 fois et moi 3 pour fermer la porte derrière ces clients indélicats (pour rester polis) sans que cela ne fasse bouger l’oreille d’un serveur…

Informations pratiques :

 Adresse : Grand théâtre, place de la Comédie, 33000 Bordeaux

Téléphone : 05.56.44.07.00

Horaires : du lundi au samedi de 12h à 15h et du mardi au samedi de 19h à 23h

Prix (à titre indicatif) :  menu déjeuner à 15€50 et 19€50 – menu diner à 26€ et 36€ – à la carte compter environ 40€ (hors boisson)



coursdecuisineaploubalay22650 |
recettesjy |
Ma cuisine, seotons ! Toute... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Paloma's Kitchen
| cuisinemusique
| Les Délices de Ines